Introduction aux Sciences Studies. Histoire sociale de la quantification et de la modélisation

Semestre 2

Michel Armatte, Cléo Chassonnery-Zaïgouche, Emmanuel Didier

L’objectif de ce cours est d’introduire les étudiant·e·s à l’analyse historique des pratiques de quantification et de modélisation en sciences sociales à l’aide des outils et des méthodes des Sciences and Technologies Studies (STS). Le cours se déroulera sur 6 séances de trois heures. Chaque séance abordera des thématiques abordées par les STS à travers une séléction d’articles qui seront présentés et discutés par les étudiants.

Présentation Générale

Après une brève introduction au thème « Sciences et société » (Bonneuil & Joly 2013 ; Pestre 2006, 2013) et au « programme fort » des STS (Bloor 1976, MacKenzie 1981, Shapin & Schaffer 1993), la séance sera consacrée au thème de la gouvernance et du gouvernement à travers l’étude des régimes de production des savoirs (Foucault 2004a et 2004b, Latour 1984, 1989, 1991, 2001 ; Callon 1986, 2007 ; Supiot 2015 ; Pestre 2003).

Texte 1, Desrosières 2008a. Pour une sociologie historique de la quantification. Chapitre 1, La statistique outil de preuve et de gouvernement. Texte 2, Armatte 2010. La science économique comme ingénierie. Introduction, Ingénierie économique. Régimes d’expertise.

Du probable aux probabilités

Cette séance est consacrée à l’émergence, aux enjeux et aux significations du probable aux XVIIIème et XIXème siècles. Les thèmes abordés sont les débats sur le hasard et les probabilités à l’âge classique (Daston 1989, Hacking 1975, Coumet 1970) ; les travaux de Quételet sur « l’homme moyen » et de Cournot et le hasard ontique ; le tournant de 1859 avec les travaux de Maxwell et Darwin (Lestienne 1993).

Texte 3, Armatte 2004. La théorie des erreurs (1750-1820), enjeux problématiques et résultats. Texte 4, Armatte 2012. La marche de l’aléa ou le hasard dans les sciences.

Statistique économique libérale (1850-1930), invention de l’enquêtes statistique

Une très grande partie des statistiques disponibles aujourd’hui sont produites au moyen d’enquêtes par questionnaires. Cette séance montrera la genèse de cette méthode entre 1880 et 1930 aux USA. Parmi les questions essentielles posées par cette invention on trouve celle de définir un arbitre, présupposé objectif, dans la production de ces chiffres, et d’autre part celle de l’articulation entre la population comme source et comme usager de l’information. D’autre part, cette séance insiste fortement sur la matérialité de la production statistique.

Texte 5, C. Wright Mills, L’imagination sociologique, Paris, La Découverte 1997 (1959). Chapitre 5, L’éthique bureaucratique. Texte 6, Bruno Latour, « Le « pedofil » de Boa Vista », in La Clef de Berlin, Paris, La découverte, pp. 171-225, 1993. Texte 7, Desrosières 2008b introduction et chapitre 7 ; Texte 8, Desrosières 2008a Chap. 3, historiciser l’action publique (L’Etat, le marché les statistiques

Quantification et expertise, l’exemple des tribunaux américains

La “troisième vague” des STS (Collins & Evans 2002, Delmas 2011) est étudiée à partir du cas de l’expertise dans les tribunaux. Il s’agit notamment de s’intéresser à l’évolution de l’usage des statistiques dans les tribunaux (Golan 1999 ; Lynch & McNally 1999) mais également à la manière dont les enjeux de la quantification se traduisent dans un contexte légal (Jasanoff 1995). Deux études de cas seront proposées, celle de l’expertise des économistes et celle des sociologues. L’idée est de permettre aux étudiant·e·s d’appréhender les différents type d’expertise (Joly 1999) dans une perspective comparative centrée sur a quantification.

Texte 9, Jasanoff 1992. What Judges Should Know About the Sociology of Science. Texte 10, Chassonnery-Zaïgouche 2019. Economists Entered the ‘Numbers Game’, The Early Reception of Wage Decomposition Methods in the U.S. Courtrooms (1971-1989). Texte 11, Jacoby 1996. ‘We Don’t Deal in Probabilities Here’, Tales of a Quantitative Sociologist in Court.

Quantifier l’efficacité des politiques publiques (1970s-2000s)

La séance 5 aborde les transformations de l’évaluation des politiques publiques depuis les années 1970, notamment en terme de type de quantification. L’objectif est d’introduire les étudiant·e·s à ce que les économistes ont appelé « la révolution de la crédibilité » en économie (Cherrier 2016 ; Desrosières 2014 ; Fourcade, Ollion & Algan. 2015 ; Shapin 1995). Deux études de cas seront menées, d’une part, l’utilisation des méthodes d’analyse coût-bénéfice dans le cadre d’une administration américaine et d’autre part, l’utilisation des expériences de terrain randomisées en économie du développement.

Texte 12, Breslau. 1997. The Political Power of Research Methods, Knowledge Regimes in US Labor Market Policy. Texte 13, Labrousse 2010. Nouvelle économie du développement et essais cliniques randomisés, une mise en perspective d’un outil de preuve et de gouvernement.

Victoire des sondages et critiques de la statistique après la seconde guerre mondiale

Cette séance poursuit l’histoire des enquêtes statistiques. On montre comment pendant la première moitié du XXème siècle, la notion de représentativité statistique a été reprise à la sphère politique et reformatée pour renforcer les méthodes d’enquêtes. On montre ensuite qu’après la seconde guerre mondiale les enquêtes ont été l’objet de vives critiques qui ont abouti à l’établissement de la « sociologie qualitative ». Quelles sont les critiques émises contre les enquêtes ? Sont-elles toujours convaincantes aujourd’hui ? Remettent-elles en cause toute forme de quantification ?

Texte 14, Theodore Porter, Trust in Numbers, Cambridge University Press 1995 (Traduit en Français par La confiance dans les chiffres, Les Belles Lettres, 2017), chapitre 7, « US Army Engineers and the Rise of Cost-Benefit Analysis ». Texte 15, Isabelle Bruno, Emmanuel Didier, Julien Prévieux, Cyprien Tasset, « Introduction, Pour un statactivisme », Statactivisme, Comment lutter avec des nombres, Paris, La Découverte, Coll. Zones, 2014. Texte 16, Gadrey, Jean, et Florence Jany-Catrice. Les nouveaux indicateurs de richesse. 3e éd. entièrement refondue et mise à jour. 1 vol. Repères 404. Paris, la Découverte, 2012.


References

  • AKRICH M., CALLON M., LATOUR B., 2006, Sociologie de la traduction. Textes fondateurs, Pr. des Mines
  • ARMATTE M., 2004, “Les sciences économiques reconfigurées par la pax americana”, in Pestre & Dahan (eds), les sciences dans et pour la guerre, 1940-1960, Paris, Presses de l’EHESS, p.129-174.
  • ARMATTE M., 2004, La théorie des erreurs (1750-1820), enjeux, problématiques et résultats, in E. Barbin et JP Lamarche : Histoires de Probabilités et de Statistiques, IREM, Ellipses.
  • ARMATTE M., 2005, « La notion de modèle dans les sciences sociales : anciennes et nouvelles significations », Mathématiques et Sciences humaines, 172, 2005-4, p. 91-123.
  • ARMATTE M., 2007, « Les économistes face au long terme : l’ascension de la notion de scénario », in A. Dahan (Dir), Les modèles du futur, Paris, La Découverte, p.63-90.
  • ARMATTE M., 2009, Crise financière : modèles du risque et risque de modèle, Mouvements, N°58, p.160-176
  • ARMATTE M., 2010, La Science économique comme ingénierie. Quantification et Modélisation, Paris, Presse des Mines.
  • ARMATTE M., 2012, Hasard et probabilité au coeur des sciences, Historia de la probabilidad y de la estatistica VI, UNED, 2012 & Les marches de l’aléa ou le hasard dans les sciences, Prisme N°21, février 2012, Paris, Centre Cournot
  • ARMATTE M., 2013, L’économie néolibérale : entre (nouveau) régime et (ancienne) idéologie, Réfraction, 30, p. 49-69.
  • AUDIER S, 2012, Le colloque Lippmann,. Aux origines du néolibéralisme, Ed. du bord de l’eau.
  • AYKUT S. et DAHAN A., 2015, Gouverner le climat, Presses de Sc. Po.
  • BLOOR 1976
  • BONNEUIL C. & JOLY P.B., 2013, Sciences techniques et société, La Découverte, Repères
  • BONNEUIL C. & FRESSOZ J.B., 2013, L’événement Anthropocène, Le Seuil
  • BOUMANS M. et DUPONT-KIEFFER A. eds., 2011, Histories on Econometrics, Duke Univ., Suppl. Hope
  • BRESLAU, Daniel. 1997 The Political Power of Research Methods: Knowledge Regimes in US Labor Market Policy. Theory and Society.
  • BRUNO Isabelle Bruno, Emmanuel Didier, Julien Prévieux, Cyprien Tasset, « Introduction : Pour un statactivisme », Statactivisme, Comment lutter avec des nombres, Paris, La Découverte, Coll. Zones, 2014.
  • CALLON M., 1986, “Eléments pour une sociologie de la traduction. La domestication des coquilles Saint-Jacques et des marins-pêcheurs dans la baie de Saint-Brieuc”, L’Année Sociologique, 36, 169-208.
  • CALLON M., 2007, Performative economics, in MacKenzie et al.(dir), Do economists make markets, Princeton Univ. Press, p.311-357.
  • CARDON D., 2015, A quoi rêvent les algorithmes ; nos vies à l’heure des big data, Le Seuil
  • CHASSONNERY-ZAÏGOUCHE C., 2019, Economists entered the Numbers Game: The Early Reception of Wage Decomposition Methods in the U.S. Courtrooms (1971-1989). Journal of the History of Economic Thought, forth.
  • CHASSONNERY-ZAÏGOUCHE C. et H. MAAS, 2019, Economists in Courts, Journal of the History of Economic Thought, forth. CHERRIER B. https://beatricecherrier.wordpress.com/2016/10/02/assiste-t-on-vraiment-un-tournant-empirique-en-economie/
  • COLLINS H. M. et R. EVANS, 2002, The Third Wave of Sciences Studies : Studies of Expertise and Experience. Social Studies of Science, 32(2), pp.235-296.
  • COUMET E., 1970, “La théorie du hasard est-elle née par hasard”, Annales ESC, N°3, mai-juin, p. 574-598.
  • DAHAN A., PESTRE D (dir.), Les Sciences dans et pour la Guerre, EHESS, Paris.
  • DAHAN- DALMEDICO A., 2007, Le régime climatique, entre science, expertise et politique, in Dahan A. (dir), Les modèles du futur, Paris, La Découverte.
  • DAHAN A. Et GUILLEMOT H., 2015, Les relations entre science et politique dans le régime climatique, Nature Science et Société, 23, Suppl.
  • DASTON L., 1989, L’interprétation classique du calcul des probabilités, Annales ESC,44, N°3, p.715-731.
  • DELMAS, C., 2011, Sociologie de l’expertise, La Découverte (Repères) : Paris.
  • DESROSIERES A., 2000, La politique des grands nombres. Histoire de la raison statistique, 2e ed (1ere ed. 1993), La Découverte.
  • DESROSIERES A., 2003, « Historiciser l’action publique L’État, le marché et les statistiques », Courrier des Statistiques, 95-96, décembre 2000, pp. 3-10, et Problèmes économiques, 2725, 29 août 2001, pp. 26-32 ; in Laborier et Trom, 2003, Historicités de l’action publique, PUF, et Desrosières 2008a chap.3.
  • DESROSIERES A., 2008a, Pour une sociologie historique de la quantification, L’argument statistique 1, Presses de l’Ecole des Mines
  • DESROSIERES A., 2008b, Gouverner par les nombres, L’argument statistique 2, Presses de l’Ecole des Mines
  • DESROSIERES A., 2014, Prouver et gouverner. Une analyse politique des statistiques publiques, La Découverte.
  • DUPUY J.P., 2014, L’Avenir de l’économie, Flammarion, Coll. Champs.
  • ELOI L., 2014, Le bel avenir de l’Etat Providence, Ed. Les Liens qui Libèrent
  • FOUCAULT M., 2004a, Sécurité territoire population, Cours 1977-78 au Collège de France, Gallimard-Seuil
  • FOUCAULT M., 2004b, Naissance de la biopolitique,, Cours 1977-78 au Collège de France, Gallimard-Seuil.
  • FOURCADE M., 2009, Economists and Societies, Princeton Univ. Press.
  • FOURCADE M., E. OLLION et Y. ALGAN, 2015, The Superiority of Economists. Journal of Economic Perspectives, 29(1): 89–114
  • FRESSOZ and al., 2014, Introduction à l’histoire environnementale, La Découverte, Repères.
  • GIBBONS M. And al., 1994, The New production of Knowledge, Londres, Sage.
  • GADREY, Jean, et Florence Jany-Catrice. Les nouveaux indicateurs de richesse. 3e éd. entièrement refondue et mise à jour. 1 vol. Repères 404. Paris: la Découverte, 2012.
  • GOLAN Tal. 1999. Revisiting the History of Scientific Expert Testimony. Brooklyn Law Review, 73(3): 879-942).
  • JACOBY, J. E., 1996, “‘We Don’t Deal in Probabilities Here’: Tales of a Quantitative Sociologist in Court” In JENKINS, P. J. et S. KROLL-SMITH, Witnessing for Sociology. Sociologists in Court. Praeger, Westport.
  • JASANOFF S., 1992. What Judges Should Know About the Sociology od Science, Jurimetrics, 32, pp.345-359.
  • JASANOFF S., 1995.
  • JASANOFF S., 2004, States of Knowledge. The co-Production of Science and social order, Londres, Routledge.
  • JATTEAU A., 2013, Les expérimentations aléatoires en économie, La Découverte , Repères.
  • JOLY P.B., 1999, Beyond the French Technocratic Regime. Transformations of the Use of Scientific Expertise for Public Decision, in Weingart P. Et Lentsch J., in Scientific Advice to Policy Making, prodinra.fr.
  • HACKING I., 1975, The Emergence of Probability. Logic of Statistical Inference, Cambridge Univ. Press.
  • HACKING I., 1990, The Taming of Chance, Cambridge Univ. Press.
  • LABROUSSE A., 2010, Nouvelle économie du développement et essais cliniques randomisés : une mise en perspective d’un outil de preuve et de gouvernement, Revue de la régulation, 7-2.
  • LATOUR B., 1984, Les microbes guerre et paix, suivi de Irréduction, Paris, Métaillé
  • LATOUR B., 1989, La science en action, Gallimard, Folio
  • LATOUR B., 1991, Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’Anthropologie symétrique, La Découverte
  • LATOUR, « Le « pedofil » de Boa Vista », in La Clef de Berlin, Paris, La découverte, pp. 171-225, 1993.
  • LATOUR B, 1999, L’espoir de Pandore . Pour une version réaliste de l’activité scientifique, La Découverte
  • LATOUR B., 2001, Politiques de la nature. Comment faire entrer les sciences en démocratie, La Découverte
  • LYNCH, M. et R. McNally. 1999. Science, common sense and common law: Courtroom inquiries and the public understanding of science. Social Epistemology, 13(2): 183-196.
  • LESTIENNE R., 1993, Le Hasard créateur, Paris, La Découverte
  • MATTELART A. et VITALIS A., 2014, Le profilage des populations, La Découverte
  • MIROWSKI P., 1989, More Heat than Light, Cambridge Univ. Press. Trad. Economica 2001.
  • MIROWSKI P., 2002, Machine Dream. Economics becomes a Cyborg Science, Cambridge Univ. Press.
  • MITCHELL T., 2011, Carbon Democracy. Le pouvoir politique à l’ère du pétrole, La Découverte.
  • MORGAN M. & MORRISON M. ,1999, Models as Mediators. Perspectives on natural and social science , Cambridge, Cambridge Univ. Press.
  • MORGAN M., 1989, The History of Econometrics Ideas, Cambridge Univ.Press.
  • ORLEAN A., 2011, L’empire de la valeur, Le Seuil
  • PASSET R., 2010, Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire, Actes Sud
  • PERETTI-WATEL P., 2001, La société du risque, La Découverte, Repères.
  • PESSIS C., TOPCU S., BONNEUIL C., 2013, Une autre histoire des trente glorieuses, La Découverte
  • PESTRE D., 2003, Science, argent et politique. Un essai d’interprétation, Paris, INRA.
  • PESTRE D., 2006, Introduction aux « sciences studies », Paris, La Découverte, Coll. Repères.
  • PESTRE D., 2013, A contre science, Paris, Le Seuil.
  • PESTRE D. dir., 2014, Le gouvernement des technosciences. Gouverner le progrès et ses dégâts, La Découverte.
  • PESTRE D. dir., 2015, Histoire des sciences et des savoirs, tome 3 : le siècle des technosciences, Le Seuil
  • PORTER T., 1995, Trust in numbers. The pursuit of Objectivity in Science and Public Life, Princeton Univ. P.
  • ROSANVALLON P., 1981, La crise de l’Etat-Providence, Le Seuil.
  • SHAPIN S., 1998, La révolution scientifique, Paris, Flammarion
  • SHAPIN, S., 1995, “Cordelia’s love: Credibility and the social studies of science”, Perspectives on Science, 3: 255-275.
  • SHAPIN S. & SCHAFFER S., 1993, Léviathan et la pompe à air. Hobbes et Boyle entre science et politique, La Découverte.
  • STIGLER S.M., 1986, The History of Statistics, Harvard Univ. Press
  • SUPIOT A., 2015, La gouvernance par les nombres, Cours du College de France 2012-2014, Fayard.
  • VATIN F., 2009, Evaluer et valoriser. Une sociologie économique de la mesure, Presses Univ. Du Mirail.
  • WALLISER B., 2011, Comment raisonnent les économistes. Les fonctions des modèles, Odile Jacob.
  • WALLISER B., 2012, What Probabilities Measure, Cournot Centre, Prisme N°24
  • WEINSTEIN O., 2010, Pouvoir, finance et connaissance, La Découverte.
  • C. Wright Mills, L’imagination sociologique, Paris, La Découverte 1997 (1959)