Epistémologie I et II

Semestre 1

Le séminaire double ‘’Epistémologie des sciences économiques I et II’’ est assuré par Annie L. COT, professeur (Université Paris 1, CES) et par Jérôme LALLEMENT, professeur émérite (Université Paris-Descartes, CES.)

Ce séminaire est une introduction aux débats de méthodes et d’épistémologie qui ont traversé les théories économiques au cours des derniers siècles. L’objectif est de présenter les conditions de vérité successives des théories économiques, c’est-à-dire les exigences épistémologiques que l’on peut formuler vis-à-vis d’une théorie économique pour que l’on puisse considérer cette théorie comme vraie. On montre la variété des exigences qui dépendent largement des problématiques de vérité adoptées par les auteurs : rationalisme ou positivisme, induction ou déduction, monisme ou dualisme épistémologique… Cette diversité montre les difficultés qui ont pu être rencontrées pour pouvoir affirmer qu’une théorie économique est vraie. On complète ce tableau en abordant des problèmes spécifiques aux sciences sociales tels que la question de l’explication et de la causalité dans le modèle déductif-nomologique ou le choix entre l’individualisme et le holisme. Enfin, on aborde les conséquences du post-modernisme sur les développements récents des sciences économiques.

  • Dates et horaires du cours. 1er semestre lundi de 11h à 13h et le mardi, 10h à 12h.
  • Lieu. Maison des Sciences économiques.
  • Ces deux séminaires sont complémentaires. Les séances du lundi et du mardi sont assurées indifféremment par A.L. Cot ou J. Lallement.
  • Modalités de validation. Un examen écrit unique, commun pour le double séminaire, à la fin du 1er semestre.

    Contact. annie.cot@univ-paris1.fr , jerome.lallement@univ-paris1.fr


Syllabus

  1. Partie I, Rappels d'épistémologie générale.
    1. Les problèmes et les débats épistémologiques généraux dont héritent les économistes, ALC.
    2. Les héritages, 1. 1. Réalisme versus nominalisme. 1. Enoncés positifs versus nominatifs. 1. Induction versus déduction. 1. L’apriorisme.
    3. Les héritages, 2. 1. Monisme méthodologiques versus dualisme méthodologiques, le Methodenstreit 1. Une synthèse unificatrice ? John Neville Keynes. 1. Les leçons du pragmatisme américain du tournant des XIXe et XXe siècles.
    4. Les deux dimension de la vérité (cohérence logique et rapport à l’objet), JL.
    5. La cohérence logique des théories.
    6. Le rapport de la théorie à son objet. 1. La question de l’origine des connaissances, Rationalisme versus empirisme.
    7. Les problématiques de la vérité. 1. L’empirisme naif et le problème de Hume. 1. Le Rationalisme Kantien. 1. Du positivism d’Auguste Compte au néo-positivism du Cercle de Vienne. 1. Le rationalisme critique de Karl Popper 1. L’abandon des critères de vérité par le post-modernisme.
  2. Partie II, Essai de définition de l'économie, *JL*.
    1. La définition formelle de l’économie (Lionnel Robbins).
    2. La définition substantielle de l’économie (Jean-Baptiste Say)
    3. L’économie comme idéologie.
    4. Le caractère artificiel de l’économie (contre la naturalisation de l’économie)
    5. L’économie comme système de representations. 1. L’autonomie. 2. La complètude.
    6. Conclusion: une définition de l’économie politique.
  3. Partie III, Les épistémologies des théories économiques, *JL*
    1. La tradition économique réaliste.
    2. J. Neville Keynes et le réalisme de Alfref Marshall (vérification des hypothèses).
    3. L’a priorism de Lionel Robbins (hypothèse vraies a priori).
    4. Le retour à la discipline des tests empiriques (Terence W. Hutchison).
    5. Le test des conclusions (Jon R. Hicks).
    6. L’instrumentalisme de Milton Friedman.
    7. Le courant rationaliste.
    8. Léon. Walras.
    9. Gérard Debreu.
    10. Le modèle nomologico-déductif et la causalité.
    11. Individualisme et holisme méthodologiques.
  4. Partie IV, Vers un "post-modernisme"

    ALC

    1. Elargir et dépasser le positivisme logique.
    2. Imre Lakatos, “noyau dur” et “ceinture protectrice” des programmes de recherche.
    3. Paul Feyerabend, Anything goes ou l’anarchisme méthodologiques.
    4. Thomas Khun, la succession des paradigmes.
    5. Beyond positivism.
    6. Michel Foucault: des “épistémés” aux “dispositifs”.
    7. Le néo-pragmatisme contemporains.
    8. Qu’est ce que le post-modernism ?
    9. Une défintion négative.
    10. Discours scientifique ou rhétorique économique ?
    11. Le “programme fort” de l’école d’Edimbourg.
    12. Les lieux d’énonciation, sujets individuels et sujets collectifs, les “communautés scientifiques”.
    13. Quelques leçons de l’histoire des sciences. 1.La notion de theory ladeness: la construction théoriques, sociale et historique des empiricités.
    14. Transgresser les frontières, analogies, métaphores, concepts nomades, impérialismes et impérialismes inversés.
    15. Sur la performativité des énoncés économiques.

References

  • Amariglio, J., S. Cullenberg, D. Ruccio, eds. 2001. Post-Modernism, Economics and Knowledge. London: Routledge.
  • Daniel Andler, Anne Fagot-Largeault et Bertrand Saint-Sernin. 2002. Philosophie des sciences, 2 vols. Paris: Gallimard (Folio essais).
  • Gaston Bachelard. 1975. La Formation de l’Esprit Scientifique, 9e ed. Paris : Librairie philosophique J. Vrin.
  • Gaston Bachelard. 1971. Épistémologie, textes choisis. Paris : PUF.
  • Roger E. Backhouse. 1985. A History of Modern Economic Analysis, Oxford: Basil Blackwell :
  • http://www.socscistaff.bham.ac.uk/backhouse/homepage/hmea/contents.html
  • Roger E. Backhouse, ed. 1994. New Directions in Economic Methodology. Londres: Routledge.
  • Roger E. Backhouse1997. Truth and Progress in Economic Knowledge. Cheltenham: Edward Elgar.
  • Roger E. Backhouse et Philippe Fontaine, eds. 2010. The Unsocial Social Science? Economics and Neighboring Disciplines since 1945. Durham, NC: Duke University Press.
  • Mark Blaug. 1990. Economic Theories: True or False? Essays in the History and Methodology of Economics. Cheltenham: Edward Elgar.
  • Roy Bhaskar. 1975. A Realist Theory of Science. Londres : Verso.
  • Mark Blaug. 1990. Economic Theories: True or False? Essays in the History and Methodology of Economics. Cheltenham: Edward Elgar.
  • Marcel Boumans et John B. Davis. 2011. Economic Methodology : Understanding Economics as a Science. Basingstoke : Palgrave Macmillan.
  • Pierre Bourdieu. 2001. Science de la science et réflexivité. Cours du Collège de France, 2000-2001. Paris : Raisons d’agir éditions.
  • Jean-François Braunstein, ed. 2008. L’histoire des sciences. Méthodes, styles et controverses. Paris : Librairie philosophique J. Vrin.
  • John Elliott Cairnes. 1875, 1965. The Character and Logical Method of Political Economy. Repr. New York: A. M. Kelley.
  • Bruce Caldwell. 1994. Beyond Positivism. Ecomic Methodology in the Twentieth Century. Londres : Routledge.
  • Michel Callon et Bruno Latour, eds. 1990. La science telle qu’elle se fait. Paris : La Découverte.
  • I. Bernard Cohen, ed. 1994. The Natural Sciences and the Social Sciences. Some Critical and Historical Perspectives. Londres : Kluwer Academic Publishers.
  • Stephen Cullenberg, Jack Amariglio et David F. Ruccio, eds. 2001. Postmodernism, Economics and Knowledge. Londres : Routledge.
  • John B. Davis. 2011. Individuals and Identity in Economics. Cambridge : Cambridge University Press.
  • John B. Davis. 2004. Recent Developments in Economic Methodology. Cheltenham: Edward Elgar.
  • John B. Davis, Alain Marciano et Jochen Runde, eds. 2004. The Elgar Companion to Economics and Philosophy. Cheltenham: Edward Elgar.
  • John B. Davis, D. Wade Hands et Uskali Mäki, eds. 1998. The Handbook of Economic Methodology. Cheltenham: Edward Elgar.
  • Alain Desrosières. 2000. La Politique des grands nombres : Histoire de la raison statistique. Paris : La Découverte.
  • Alain Desrosières. 2008. Pour une sociologie historique de la quantification : L’Argument statistique I ; Gouverner par les nombres : L’Argument statistique II. Paris : Presses de l’École des Mines de Paris
  • Alain Desrosières. 2014. Prouver et gouverner : Une analyse politique des statistiques publiques (préface de Emmanuel Didier). Paris : La Découverte.
  • Paul Feyerabend. 1979. Contre la méthode. Paris : Seuil.
  • Marion Foucade. 2009. Economists and Societies: Discipline and Profession in the United States, Britain and France, 1890s-1990s. Princeton: Princeton University Press.
  • Michel Foucault. 1966. Les mots et les choses. Une archéologie des sciences humaines. Paris : Gallimard.
  • Michel Foucault. 1969. L’archéologie du savoir. Paris : Gallimard.
  • Michel Foucault. 1971. L’Ordre du discours : leçon inaugurale au Collège de France. Paris : Gallimard.
  • Michel Foucault. 2004. Naissance de la biopolitique. Cours au Collège de France (1977-1978). Paris : Gallimard. (pour le cours prononcé : http://michel-foucault-archives.org/?Naissance-de-la-biopolitique)
  • Michel Foucault. 2004. Sécurité, territoire, population : Cours au Collège de France (1977-1978). Paris : Gallimard. (pour le cours prononcé : http://michel-foucault-archives.org/?Sujet-securite-territoire-et)
  • Louis-André Gérard-Varet et Jean-Claude Passeron, eds. 1995. Le modèle et l’enquête. Les usages du principe de rationalité dans les sciences sociales. Paris : Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
  • Nicola Giocoli. 2003. Modeling Rational Agents: From Interwar Economics to Early Modern Game Theory. Cheltenham: Edward Elgar.
  • Francesco Guala. 2005. The Methodology of Experimental Economics. New York : Cambridge University Press.
  • Ian Hacking. 1999. The Social Construction of What? Cambridge: Harvard University Press.
  • D. Wade Hands. 2001. Reflection without Rules. Economc Methodology and Contemporary Science. New York : Cambridge University Press.
  • Daniel M. Hausman. 1984. The Inexact and Separate Science of Economics. New York : Cambridge University Press.
  • Daniel M. Hausman, ed. 1984. The Philosophy of Economics: an Anthology. New York : Cambridge University Press.
  • Carl Hempel. 1972. Éléments d’épistémologie. Paris : Armand Colin.
  • Willie Henderson, Tony Dudley-Evans et Roger Backhouse, eds. 1994. Economics and Language. Londres : Routledge.
  • Bruna Ingrao et Giorgio Israel. 1990. The Invisible Hand. Economic Equilibrium in the History of Science. Cambridge : MIT Press.
  • Giorgio Israel. 1998. La mathématisation du réel. Paris : Seuil.
  • Harold Kincaid et Don Ross, eds. 2009. Oxford Handbook of Philosophy of Economics. Oxford : Oxford University Press.
  • Harold Kincaid ed. 2012. The Oxford Handbook of Philosophy of Social Science. Oxford: Oxford University Press.
  • Alexandre Koyré. 1957. Du monde clos à l’univers infini. Paris : Gallimard.
  • Alexandre Koyré. 1973. Études d’histoire de la pensée scientifique. Paris : Gallimard.
  • Thomas S. Kuhn. 1962, 1970. The Structure of Scientific Revolutions. Chicago : The University of Chicago Press.
  • Alain Leroux et Alain Marciano, eds. 1999. Traité de philosophie économique. Bruxelles : De Boeck.
  • Donald N. McCloskey. 1986. The Rhetoric of Economics. Brighto : Harvester Wheatsheaf,
  • Donald A. MacKenzie. 1981. Statistics in Britain 1865-1930. The Social Construction of Scientific Knowledge. Edinburgh : Edinburgh University Press,
  • Donald A. MacKenzie, Fabian Munisea et Lucia Siu, eds. 2007. Do Economists Make Markets ? On the Performativity of Economics. Princeton : Princeton University Press.
  • Uskali Mäki. 2007. Realism and Economic Methodology. London: Routledge.
  • Uskali Mäki, ed. 2012. Handbook of the Philosophy of Economics. Amsterdam: Elsevier.
  • Steve Medema et Warren Samuels, eds. 1996. Foundations of Research in Economics: How do Economists do Economics? Cheltenham: Edward Elgar.
  • John Stuart Mill. 1843, 1949. A System of Logic, London: Longmans, Green & Co.
  • Philip Mirowski. 1988. Against Mechanism. Protecting Economics from Science. Totowa : Rowman and Littlefield.
  • Philip Mirowski. 1989. More Heat than Light. New York : Cambridge University Press.
  • Philip Mirowski, ed. 1994. Natural Images in Economic Thought. New York : Cambridge University Press.
  • Philip Mirowski. Machine Dreams : Economics Becomes A Cyborg Scienc. New York : Cambridge University Press.
  • Mary S. Morgan. 2012. The World in the Model: How Economists Work and Think. Cambridge : Cambridge University Press.
  • Robert Nadeau. 1999. Vocabulaire technique et analytique de l’épistémologie. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Dominique Pestre. 2006. Introduction aux Science Studies. Paris : La Découverte.
  • Emmanuel Picavet. 1995. Approches du concret. Une introduction à l’épistémologie, Paris, Ellipses.
  • Karl Popper. 1982. Conjectures et réfutations. La croissance du savoir scientifique. Paris : Seuil.
  • Theodore Porter. 1995. The Rise of Statistical Thinking, 1820-1900. Princeton : Princeton University Press.
  • Willard V. Quine. 2000. Le mot et la chose. Paris : Flammarion.
  • Julian Reiss. 2012. The Philosophy of Economics. London: Routledge.
  • Richard Rorty. 1984. “The Historiography of Philosophy”. In R. Rorty, J. B. Schneewind et W. Skinner, eds. Philosophy in History. New York : Cambridge University Press, pp. 49-75.
  • Andrea Salanti et Ernesto Screpanti, eds. 1997. Pluralism in Economics. New Perpectives in History and Methodology. Cheltenham : Edward Elgar.
  • Steven Shapin et Simon Schaffer. 1993. Leviathan et la Pompe à Air. Hobbes et Boyle entre science et politique. Paris : La Découverte.
  • Isabelle Stengers. 1993. L’invention des sciences modernes. Paris : La Découverte.
  • Isabelle Stengers, ed. 1987. D’une sciences à l’autre. Des concepts nomades. Paris : Le Seuil.
  • Pierre Wagner, ed. 2002. Les philosophes et la science. Paris : Gallimard.
  • E. Roy Weintraub. 2002. How Economics Became a Mathematical Science. Durham, NC: Duke University Press.ssais)

  • Antoine d’Autume et Jean Cartelier (dir.), L’économie devient-elle une science dure ? Paris, Economica, 1995.
  • Roger Backhouse et alii (eds), Economic and methodology, Macmillan Press, 1998.
  • Nicolas Bouleau, La modélisation critique, Paris : coédition QUAE et NSS, 2014.
  • Mark Blaug, Economic Theories, True or False ?, Aldershot, Ed. Elgar, 1990.
  • Hubert Brochier et alii (dir.), L’économie normative, Paris, Economica 1997
  • Hubert Brochier, “Critères de scientificité en économie” in X. Greffe, J. Mairesse et J.L. Reiffers (dir.), Encyclopédie économique, Paris, Economica, 1990.
  • John Davis, Recent developments in Economic Methodology, 3 vol., Cheltenham, Ed. Elgar, 2004.
  • Louis Dumont, Homo aequalis. Genèse et épanouissement de l’idéologie économique, Paris, Gallimard, 1977.
  • Louis Dumont, Essais sur l’individualisme, Paris, Seuil, 1983.
  • Michel Foucault, Les mots et les choses, Paris, Gallimard, 1967.
  • Robert Franck (dir.), Faut-il chercher aux causes une raison ? L’explication causale dans les sciences humaines, Paris, Vrin, 1994.
  • Milton Friedman, Essais d’économie positive, tr. fr., Paris, LITEC, 1995.
  • Ian Hacking, Concevoir et expérimenter, (1983) tr. fr., Paris, Bourgois, 1989.
  • Ian Hacking, Entre science et réalité, la construction sociale de quoi ? (1999) tr. fr., Paris, La Découverte, 2001,
  • Friedrich Hayek , Scientisme et sciences sociales, tr. fr., Paris, Plon, 1955
  • Friedrich Hayek, Droit, législation et liberté, tr. fr., Paris, PUF, 1980-1983
  • Friedrich Hayek, Individualism and Economic Order, Chicago, Routledge and University of Chicago Press, 1948.
  • Carl G. Hempel, Aspects of Scientific Explanation and Other Essays in the Philosophy of Science, New York, Free Press, 1970.
  • Albert O. Hirschman, Les passions et les intérêts, trad. fr., Paris, PUF, 1980.
  • Giorgio Israel, La mathématisation du réel, Essai sur la modélisation mathématique, Paris, Seuil, 1996.
  • Philip Kitcher and Wesley C. Salmon (eds), Scientific Explanation, Minneapolis, University of Minnesota Press, 1989.
  • Tony Lawson, Economics & Reality, Londres, Routledge, 1997
  • Tony Lawson, Reorienting economics, Londres, Routledge, 2003.
  • Alain Leroux et Pierre Livet (dir.), Leçons de philosophie économique, tome 1 Economie politique et philosophie sociale, Paris, Economica, 2005, tome 2, Economie normative et philosophie morale, Paris, Economica, 2006, tome 3, Science économique et philosophie des sciences, Paris, Economica, 2007.
  • Uskali Mäki, Philosophy of economics, Amsterdam, North Holland, 2012
  • Neil de Marchi et Mark Blaug (eds), Appraising Economic Theories, Aldershot, Ed. Elgar, 1991.
  • André Orléan, L’empire de la valeur, refonder l’économie, Paris, Seuil, 2011.
  • Emmanuel Picavet, Approches du concret. Une introduction à l’épistémologie, Ellipses, 1995.
  • Karl Polanyi, La grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps (1944) trad. fr. Paris, Gallimard, 1983.
  • Karl Polanyi et C. Arensberg, Les systèmes économiques dans l’histoire et dans la théorie (1957), trad. fr. Paris, Larousse, 1975.
  • Karl R. Popper, La logique de la découverte scientifique (1934), tr. fr., Paris, Payot, 1973.
  • Karl R. Popper, Conjectures et réfutations, tr. fr., Paris, Payot, 1985.
  • Karl R. Popper, La société ouverte et ses ennemis, tr. fr., 2 vol. Paris, Seuil 1979
  • Karl R. Popper, Misère de l’historicisme, tr. fr., Paris, Plon, 1956
  • Karl Pribram, Les fondements de la pensée économique, trad. fr. Paris, Economica, 1983.
  • Marshall Sahlins, Age de pierre, âge d’abondance, trad. fr. Gallimard, Paris, 1976.
  • John Searle, La construction de la réalité sociale, tr. fr., Paris, Gallimard, 1998.
  • Bruno Ventelou, Au-delà de la rareté, Paris, A. Michel, 2001